Risques aggravés et crédits immobiliers : Notre solution

Risques aggravés et crédits immobiliers : Notre solution

assurance-pret-maladie_round

Les risques aggravés peuvent-ils emprunter pour un crédit immobilier ?

La réponse est OUI grâce au droit à l’oubli et à l’évolution de la grille des pathologies des assureurs.

Qu’est-ce que le droit à l’oubli ?

Le « droit à l’oubli » est entré en vigueur en février 2017 pour permettre à d’anciens malades du cancer, notamment, de ne plus avoir à mentionner cet historique lorsqu’ils souscrivent un crédit, et donc lorsqu’ils sollicitent une assurance de prêt. Le droit à l’oubli s’applique au delà d’un certain délai (5 ou 10 ans dans la plupart des cas) après la fin du traitement, et en l’absence de rechute.

S’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé est donc totalement possible.

Pour les emprunteurs ne bénéficiant pas ou pas encore du « droit à l’oubli », et qui doivent donc mentionner leur risques de santé, une grille de référence dresse les pathologies pour lesquelles les malades ne peuvent pas se voir appliquer de surprimes (supplément de cotisation) ni d’exclusions de garantie.

Cette grille continuera à évoluer en fonction des avancées médicales et elle détaille aussi des délais d’accès et des conditions d’acception de la couverture d’assurance selon les maladies concernées.

Alors n’hésitez plus à avoir des projets d’acquisition, de rachats !

Nous pouvons y répondre !

Mme Aimable – Pôle Crédits – ABD Solution

Partagez