Message de la Ligue de Défense des Conducteurs

A grands coups de radars, de caméras et de voitures-radars privatisées, la répression déshumanisée se développe à toute vitesse.
Avec des résultats désastreux pour nos permis, nos portefeuilles et notre sécurité sur les routes.
L’élection présidentielle est l’occasion de faire entendre votre colère.
Obligez les candidats à stopper ces dérives inacceptables !

 
Chère Madame, cher Monsieur,
La chasse aux conducteurs devient vraiment odieuse : nous sommes surveillés, pire que des délinquants, avec toujours plus de caméras et de voitures-radars infiltrées dans la circulation.
Pour nos petits écarts de conduite, c’est la double peine, PV et retrait de points.
Et cette traque automatisée nous ponctionne près de 1,7 milliard par an. Presque 2 fois plus qu’il y a cinq ans !
Tout ça pour quoi ?
Un échec cuisant, un gâchis effroyable : depuis que le contrôle automatisé par les radars est devenu l’instrument unique de « sécurité routière », la baisse du nombre de tués sur les routes s’est tassée. Jusqu’à aboutir, maintenant, à un retour à la hausse de la mortalité. Et ce, depuis trois années successives. Du jamais vu depuis 1972 !
Comment s’en étonner ?
En mettant tout l’argent disponible dans un arsenal répressif de plus en plus sophistiqué, les pouvoirs publics ont tout simplement abandonné ce qui avait permis de diviser par 4 le nombre de tués depuis le début des années 1970.
Nous devons saisir l’opportunité de l’élection présidentielle pour faire entendre notre colère face à ces dérives inacceptables.
Ils doivent comprendre que nous refusons d’être traités de cette manière :
Nous refusons cette répression aveugle, déshumanisée, où des machines nous sanctionnent à la chaîne, sans plus aucun lien avec le caractère dangereux de la conduite ;
Nous refusons ce simulacre où les pouvoirs publics font semblant d’agir pour notre sécurité en encaissant des recettes fiscales ;
Nous refusons cette politique qui sacrifie les fondements-mêmes de la sécurité routière : l’entretien des routes, à commencer par la réparation des emplacements notoirement dangereux…
… car pendant qu’il investit massivement dans les radars et autres technologies répressives, l’État diminue le budget d’entretien des routes : un quart en moins entre 2009 et 2016.
Il faut que ça cesse !
Signez vite notre pétition « Sécurité routière : stop à la répression excessive et néfaste ! » aux candidats.
C’est le meilleur moyen pour leur faire comprendre que leurs électeurs ne veulent plus de ce système odieux et contre-productif.

Ce n’est pas qu’un simple débat sur les radars.
Nous devons faire émerger, durant cette campagne, le sujet crucial de la sécurité routière. Car c’est un sujet qui nous impacte au quotidien, dès que nous prenons le volant, mais cela relève aussi du type de société dans lequel nous voulons vivre.
Sont-ils candidats pour une société de citoyens libres et responsables, acceptant des sanctions justes quand ils commettent des fautes réelles ? Ou sont-ils candidats pour une société où les citoyens ordinaires, qui ne font de mal à personne, seront surveillés et sanctionnés sans la moindre indulgence dès lors qu’ils prennent leur voiture ?
La Ligue de Défense des Conducteurs a envoyé une liste d’engagements à l’ensemble des candidats, en leur demandant de répondre très précisément à neuf questions – elles figurent au bas de notre pétition aux candidats.
Maintenant, nous devons les obliger à nous apporter des réponses claires et précises !
Ils doivent comprendre que leurs électeurs attendent des engagements clairs pour une sécurité routière enfin digne de ce nom : juste et efficace.
Rien de plus, rien de moins.
C’est pourquoi nous comptons sur vous : il faut que tous les sympathisants de l’association participent.
C’est très important.
Alors s’il vous plaît, signez notre pétition « Sécurité routière : stop à la répression excessive et néfaste ! » aux candidats à la présidentielle !
Car en face, les représentants des associations anti-voiture, ceux qui vous traitent de « délinquant de la route » au moindre petit km/h au-dessus de la limite, sont déjà à la manœuvre pour faire pression sur les candidats et exiger :
l’abaissement de la vitesse à 80 km/h sur les nationales et départementales ;
– la multiplication de villes entières sans voiture ;
– et, soutenus par l’Europe, la mise en place du « Lavia » (limitation automatique de la vitesse en fonction de la position GPS du véhicule) ;
Imaginez un seul instant ce qui nous attend si ce sont LEURS VOIX qui sont écoutées par les candidats.
Si nous n’obtenons pas dès maintenant, avant les élections, des engagements fermes et précis des futurs dirigeants, ce sera la porte ouverte à un déferlement répressif !
Et les fabricants de radars vendront à prix d’or au prochain gouvernement, comme ils l’ont fait avec les précédents, de nouvelles machines toujours plus sophistiquées pour nous traquer vous et moi, et tous les conducteurs !
S’il vous plaît, faites entendre VOTRE VOIX aux candidats à l’élection présidentielle, en signant la pétition.
Et, après avoir signé, aidez l’association à faire entendre celle des millions de conducteurs français qui ont une conduite normale et responsable, et qui subissent un harcèlement injuste et totalement contre-productif :
Diffusez notre message par tous les moyens : en transmettant cet e-mail, ou en copiant le lien de notre pétition sur Facebook, Twitter, ou tous les autres réseaux sociaux que vous utilisez.
Voici le lien à partager :
http://mobilisezvous.liguedesconducteurs.org/petition-candidats-presidentielle-2017/
C’est très important. Cette pression supplémentaire sur les candidats sera déterminante pour les obliger à nous répondre !
C’est comme ça que, tous ensemble, nous pourrons revenir à une sécurité routière juste et efficace, qui se fasse AVEC les conducteurs et non plus CONTRE eux.
Nous vous tiendrons informé(e) des réponses des candidats.
Mais en attendant, nous vous remercions d’ores et déjà de tout ce que vous pourrez faire pour aider la Ligue de Défense des Conducteurs à gagner cette bataille cruciale.
Très cordialement,
L’équipe de la Ligue de Défense des Conducteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *