Reste à charge zéro : vers un remboursement intégral des lunettes

La ministre de la Santé Agnès Buzyn serait sur le point de trouver un accord avec les opticiens afin d’assurer une meilleure prise en charge des équipements d’optique.
Tout comme celui des soins dentaires, le « reste à charge zéro » des lunettes pourraient s’appliquer dès 2020. Le ministère de la Santé et celui des Comptes publics seraient sur le point de tenir la promesse de campagne d’Emmanuel Macron. Selon les informations de RTL, les trois syndicats de professionnels en négociation terminent en ce moment de discuter point par point les derniers détails de la mesure qui vise à permettre à tous les Français, notamment les plus démunis, d’avoir accès à des équipements médicaux tels que les prothèses auditives ou les lunettes sans avoir à avancer un centime.
Après un processus de négociations difficile, le protocole d’accord récupéré par RTL, stipulerait que les représentants syndicaux « s’engagent à apporter publiquement leur soutien à la réforme du reste à charge des équipements d’optique. » Le gouvernement prévoirait d’officialiser la nouvelle dans le courant de la semaine prochaine.
TROIS OFFRES
Selon le protocole, trois offres de soins optiques seront proposées. La première option pour le client est celle du « reste à charge zéro » à proprement parler, elle permet d’être totalement remboursés sur les verres et la monture en fonction de certains critères. Chaque magasin d’optique présentera en magasin 17 montures entièrement prises en charge pour les adultes et 7 montures pour les enfants, toutes disponibles en plusieurs couleurs. Les lunettes prises en charge à 100 % pourront être renouvelées tous les deux ans à partir de 16 ans et tous les ans pour les enfants jusqu’à 15 ans. En cas de grosse perte de vue ou de maladies comme un glaucome, une opération récente de la cataracte, etc. Les prises en charge pourront être plus fréquentes.
La deuxième offre est plus classique, puisqu’elle concerne les « autres paires de lunettes » dont le prix sera fixé par les opticiens eux-mêmes.
Enfin, la troisième proposition permettra au client d’acheter des lunettes dont seule la monture est remboursée, ou inversement d’acheter des lunettes dont seules les verres sont remboursés. Cette mesure «permettrait à tous, même les porteurs pas ou peu couverts, qui représentent tout de même 7,5 millions de personnes en France, d’avoir accès à des soins de qualité», détaille Olivier Badieu, vice-président du ROF.
 
Source : Le figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *