Santé : les dentistes préoccupés par le reste à charge zéro

Près de la moitié des chirurgiens-dentistes se disent préoccupés par la mise en place de la nouvelle convention dentaire.

Ce n’est sans doute pas de très bonne augure pour la réussite de la réforme du reste à charge zéro (Rac 0 ou 100% santé) dans le secteur des prothèses dentaires. Selon une étude réalisée par Opinion Way pour le groupe Vyv, près de 75 % des chirurgiens-dentistes expriment des interrogations sur la nouvelle convention nationale régissant les rapports entre la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) et les professionnels de la santé dentaire, qui a été conclue en juin dernier. Et 46% se disent préoccupés par la mise en application de cette nouvelle convention qui organise la mise en place du Rac 0.

Charges administratives

Par ailleurs, plus de la moitié des praticiens considèrent que le texte qui régit leur activité manque de clarté et craignent que ses dispositions ne génèrent des charges administratives supplémentaires. Ils sont aussi 81 % à estimer que leur profession sera impactée financièrement par la nouvelle convention.

La nouvelle convention dentaire a  été approuvée en juin dernier par deux syndicats de chirurgiens-dentistes, la Confédération nationale des syndicats dentaires (CNSD) et l’Union dentaire (UD), puis par l’Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaire (Unocam). En échange d’un effort des chirurgiens-dentistes sur le tarif des prothèses dentaires afin de permettre la mise en place du Rac 0, le texte prévoit aussi une revalorisation des soins conservateurs.
 

Source : Argus de l’Assurance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *